1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.
  2. Suite à la migration du forum, si vous étiez membre alors il vous faudra faire une demande de nouveau mot de passe en cliquant ce LIEN.
    Rejeter la notice

Êtes-vous prêt à acheter une voiture qui choisira de vous tuer? dilemme social des voitures autonom

Discussion dans 'Avis, Nouveautés et Sport Automobile' créé par dsts, 24 Juin 2016.

  1. Bonjour,

    voir le magazine http://science.sciencemag.org/content/352/6293/1573.full
    "Le dilemme social des véhicules autonomes"
    auteurs: Jean-François Bonnefon1, Azim Shariff2, Iyad Rahwan

    Êtes-vous prêt à acheter une voiture programmée pour vous tuer?
    Les voitures autonomes sont programmées pour réagir aux situations possibles rencontrées dans la circulation.
    Achèteriez-vous une voiture programmée pour vous tuer au profit du bien général?

    Chaque année, la circulation engendre près de 1,25 millions de décès et 20 à 50 millions de blessés dans le monde. Et, selon de nombreuses études, l'erreur humaine a été responsable d'au moins 90 pour cent ou plus de ces accidents.

    Conduire nos propres voitures pourrait être agréable, mais est également responsable d'une énorme quantité de misère: il bloque les personnes âgées et de déficience physique et est la principale cause de mort, dans le monde entier, pour les personnes âgées de 15 à 29 ans.

    Les véhicules autonomes sont encore loin d'être prêts aujourd'hui. Cependant une fois que la technologie sera mature, les voitures et les camions autonomes pourraient donc empêcher un grand nombre d'accidents - 9/10 qui sont causés par le facteur humain - avec des avantages supplémentaires comme la réduction de la pollution et des embouteillages.

    Alors que les véhicules autonomes devraient augmenter considérablement la sécurité, le professeur Iyad Rahwan, l'un des trois auteurs d'une étude publiée aujourd'hui dans la revue Science, reconnaît que la sécurité doit être la priorité des fabricants, mais il nous a également dit que des scénarios aux «préjudices inévitables" seront toujours présents indépendamment du degré de sophistication ou de l'évolution de la prudence de conduite des voitures autonomes.

    "Pas besoin de beaucoup d'imagination pour trouver de telles situations," nous dit Rahwan. "Supposons un camion devant entièrement chargé avec une cargaison lourde. Soudain, la chaîne qui retient les portes fermées lache, et la cargaison tombe sur la route. Un véhicule autonome ne peut atténuer l'impact en freinant, il n'est pas capable d'arrêter à temps pour éviter complètement la cargaison, donc il y a une certaine probabilité de dommages aux passagers. Sinon, la voiture peut dévier, mais cela pourrait mettre en danger les autres voitures ou des piétons sur le trottoir. "

    Dans ces rares occasions, la programmation d'un véhicule autonome prendra une décision rationnelle, calculant exactement qui devrait être lésé et qui devrait être épargné. La voiture devra-telle chercher à minimiser les blessures à tout prix, zigzaguer sur la voie afin d'éviter deux piétons même si cela signifie écraser la voiture contre une barrière et tuant son seul passager? Ou la programmation de la voiture doit-elle essayer de préserver la vie de ses passagers, peu importe ce qu'il advienne?

    Les professeurs Jean-François Bonnefon, Azim Sharif, et Iyad Rahwan ont mené six enquêtes en ligne (totalisant près de 2000 participants) pour essayer de comprendre comment le grand public réagit à une intelligence artificielle qui a le pouvoir de prendre de telles décisions délicates de mort ou de vie . Les chercheurs voient cela comme une question d'éthique qui doit être abordée de manière adéquate, en grande partie parce que ce pourrait être une barrière psychologique qui ralentit l'adoption de véhicules autonomes.

    Les participants à l'enquête ont été présentés avec des scénarios comme celui-ci:

    Vous êtes le seul passager dans un véhicule autonome voyageant à la limite de vitesse sur une route principale. Soudain, 10 piétons apparaissent devant, dans le chemin direct de la voiture. La voiture pourrait être programmée pour: une embardée sur le côté de la route, où il y aura un impact sur un obstacle, vous tuer, mais en laissant les dix piétons sains et saufs; ou rester sur sa trajectoire actuelle, où elle va tuer les 10 piétons, mais vous serez sains et saufs.

    Comme on pouvait s'y attendre, la grande majorité (76 pour cent) des participants à l'étude a convenu que le véhicule doit sacrifier son seul passager pour sauver les 10 piétons.

    [​IMG]

    Mais quand on leur pose la question de savoir s'il achèteraient un véhicule programmé de la sorte, alors ...

    Le texte complet: >>>ICI<<<

    L'étude paraît aujourd'hui dans le numéro actuel de la revue Science.
    La vidéo ci-dessous examine en outre les conclusions.



    Google et Tesla n'ont pas répondu à la demande de commentaire.

    Bonne journée et bonne route!
     
  2. Publicité Annonceurs

Partager cette page

Chargement...