1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.
  2. Suite à la migration du forum, si vous étiez membre alors il vous faudra faire une demande de nouveau mot de passe en cliquant ce LIEN.
    Rejeter la notice

Audi veut faire de l'électricité grâce aux défauts routiers suspension électrogénératrice

Discussion dans 'A propos de VAG' créé par dsts, 25 Novembre 2015.

  1. 4d8s.png

    Bonjour,

    Audi poursuit ses essais de mise au point de récupération d'énergie provoquée par l'amortissement des oscillations verticales de la voiture causées par les défauts de la surface routière.
    L'amortisseur hydraulique classique dissipe cette énergie sous forme de chaleur à chaque débattement de roue (= énergie perdue), les ingénieurs d'Audi ont décidé de le remplacer par un générateur électrique. Ce générateur électrique soulage le travail de l'alternateur de la voiture (qui reçoit son énergie cinétique du moteur - via la courroie d'accessoires - ) et pourrait sur mauvaise route permettre une économie de carburant d'environ 0,21 litre aux cent kilomètres (alors que sur un beau billard autoroutier le système est pratiquement inefficace: 0,06 l/100 km).
    Avantage supplémentaire: ce système permettrait de réaliser une fonction d'amortissement piloté.

    522370Audielec.png

    Bonne journée et bonne route!
     
    Tags:
  2. Publicité Annonceurs

  3. Bonjour,

    en contrôlant électriquement la suspension Audi est capable de séparer le rebond de la compression, ce qui signifie qu'un amortissement de compression doux et qu'un amortissement de rebond rapide est possible sans utiliser d'amortisseurs verticaux, ce qui libère également de l'espace dans le coffre.
    En plus de la possibilité d'améliorer le confort dans l'habitacle, le système eROT est en mesure de récolter l'énergie cinétique créée lors de son passage sur les bosses. Les bras de levier sur le système de suspension absorbent le mouvement du support de roue, puis le transmettent à un moteur électrique à travers un ensemble d'engrenages pour créer de l'électricité.
    À l'heure actuelle, l'ensemble de l'installation est basé sur un sous-système électrique 48 volts d'Audi qui repose sur une batterie lithium-ion de 0,5 kWh et un convertisseur DC/DC pour relier avec le système électrique primaire de 12 volts.
    Dans des conditions moyennes, Audi affirme que le système récupère entre 100-150 watts, mais les résultats diffèrent énormément en fonction de la route. Sur les routes de billard lisse, il a créé seulement 3 watts, et sur routes cahoteuses a généré jusqu'à 613 watts. Dans des conditions moyennes, la récupération de l'énergie pourrait signifier des économies de CO2 d'environ 3 g / km.
    «Chaque nid de poule, chaque bosse, chaque courbe induit l'énergie cinétique dans la voiture," a déclaré le Dr Stefan dit Knirsch, membre du Conseil pour le développement technique chez AUDI. «Les amortisseurs d'aujourd'hui absorbent cette énergie, qui est perdue sous forme de chaleur. Avec le nouveau système d'amortissement électromécanique dans le système électrique de 48 volts, nous permettons d'utiliser cette énergie. Il permet aussi des possibilités entièrement nouvelles pour le réglage la suspension."
    Bien qu'Audi ait seulement effectué des essais initiaux d'un prototype de système de eROT, Audi dit qu'il est «certainement plausible» de le voir dans les futurs modèles. Avant que cela n'arrive l'entreprise a besoin de perfectionner son système électrique de 48 volts qui servira le système électrique primaire pour un hybride léger en 2017.

    [​IMG]

    Bonne journée et bonne route!
     

Partager cette page

Chargement...