1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.
  2. Suite à la migration du forum, si vous étiez membre alors il vous faudra faire une demande de nouveau mot de passe en cliquant ce LIEN.
    Rejeter la notice

Essai Skoda Superb Combi

Discussion dans 'Avis, Nouveautés et Sport Automobile' créé par slinouille, 31 Octobre 2009.

  1. slinouille

    slinouille Administrateur Membre du personnel

    Marque:
    Volkswagen
    Modèle:
    Tiguan
    Date:
    12/2009
    Kilométrage:
    120000
    Code Moteur:
    CFFB
    Puissance:
    140
    [justify]Apparue il y a un peu plus d’un an, la Skoda Superb rencontre un beau succès commercial sur la plupart de ses marchés. Pour conforter cette réussite, le constructeur tchèque en présente aujourd’hui la variante break, baptisée Combi, qui permet de répondre aux attentes de longue date de la clientèle de la marque.
    Car, à l’en croire , c’est pour répondre à une réelle demande que la Superb est désormais déclinée en break. Une évolution finalement assez logique lorsqu’on sait que, sur certains marchés, 2/3 des Fabia et Octavia vendues le sont en break. Le décor est posé.

    Alors que la Superb de première génération n’avait connu que des ventes confidentielles, cette seconde génération connait le succès sur la plupart de ses marchés. Il faut dire que sa plastique enfin émancipée de l’ancienne Passat, et bien que décriée par certains, gagne en élégance et en prestance. Deux atouts que conserve le break, bien campé sur ses quatre roues, et qui ne dégage aucune impression de lourdeur comme c’est parfois le cas dans le segment.[/justify]


    [justify]Apparue il y a un peu plus d’un an, la Skoda Superb rencontre un beau succès commercial sur la plupart de ses marchés. Pour conforter cette réussite, le constructeur tchèque en présente aujourd’hui la variante break, baptisée Combi, qui permet de répondre aux attentes de longue date de la clientèle de la marque. Car, à l’en croire , c’est pour répondre à une réelle demande que la Superb est désormais déclinée en break. Une évolution finalement assez logique lorsqu’on sait que, sur certains marchés, 2/3 des Fabia et Octavia vendues le sont en break. Le décor est posé.

    Alors que la Superb de première génération n’avait connu que des ventes confidentielles, cette seconde génération connait le succès sur la plupart de ses marchés. Il faut dire que sa plastique enfin émancipée de l’ancienne Passat, et bien que décriée par certains, gagne en élégance et en prestance. Deux atouts que conserve le break, bien campé sur ses quatre roues, et qui ne dégage aucune impression de lourdeur comme c’est parfois le cas dans le segment.[/justify]


    [justify]A bord aussi, la Superb Combi conserve la recette de sa génitrice en lui ajoutant -of course- une petite touche de praticité supplémentaire.
    Ainsi, l’espace de chargement offre une contenance de 633 litres qu’il est possible de porter à 1.865 en rabattant assise et dossier de la banquette arrière. Une contenance plus qu’appréciable pour la catégorie puisque, à titre de comparaison, une Passat en offre de 588 à 1.731, une 407 SW de 448 à 1.654 et une C5, de 533 à 1.590. Il faut dire aussi que l’auto offre la même longueur que la berline : 4,84 mètres. La manœuvre de la banquette se fait en deux mouvement : d’abord on replie l’assise contre les sièges avant, ensuite, on rabat le dossier. Dommage toutefois que l’espace ainsi libéré ne soit pas intégralement plat.
    Cet espace de chargement conséquent ne grève en rien l’habitabilité dédiée aux occupants, identique à celle de la berline. Les passagers arrière auront donc toujours largement leurs aises, notamment au niveau des jambes, où l’espace est tout simplement digne de la catégorie supérieure, voire même, d’une «limousine» allemande.[/justify]


    [justify]Côté équipement, rien ne manque de série, mais il faudra puiser dans la liste des options pour profiter du système multimédia avec GPS Europe, du sytème audio Bose, du toit-ouvrant panoramique électrique, ou du hayon à ouverture et fermeture électriques. Rien d’indispensable donc, mais de petites choses qui viennent agrémenter l’utilisation quotidienne de l’auto.
    Le coffre a également été bien pensé puisqu’en plus d’être modulable, il peut être doté d’un plancher coulissant sur quelques centimètres vers l’arrière, permettant ainsi de faciliter le chargement d’objets lourds ou encombrants, tout en protégeant le bouclier et le seuil de chargement des rayures. Skoda choie encore ses clients grâce à quelques petites attentions, comme la lampe de poche magnétique à diodes intégrée au coffre, qui peut se fixer sur n’importe quelle partie métallique ou encore, le parapluie caché dans la portière arrière gauche.[/justify]


    [justify]Après un quasi sans faute en ce qui concerne l’équipement, les aspects pratiques et l’espace à bord, ne reste qu’à voir comment ce Superb Combi se comporte une fois lâché dans la circulation. Et, comme la berline avait été unanimement saluée par la critique, gageons que cette bonne santé ait été reconduite sur le break…

    La Superb Combi est logiquement construite sur les dessous de la berline, dont elle reprend d’ailleurs l’ensemble des motorisations, à l’exception du «petit» 1.9 TDI de 105 chevaux. En essence, la gamme débute donc avec le petit 1.4 TSI de 125 chevaux, suivi des 1.8 TSI de 160 chevaux tandis qu’en diesel, ce sont les valeureux 2.0 TDI de 140 et 170 chevaux (également disponible en transmission intégrale) qui assurent l’offre. Tous sont couplés à une boîte manuelle à six rapports ou peuvent recevoir une boîte robotisée DSG (à l’exception du 1.4 ). Tout en haut de la hiérarchie, on trouve également un V6 3.6 de 260 chevaux, couplé d’office à la boîte DSG 6 et à la transmission intégrale, qui se targue d’une capacité de remorquage de 2.000 kilos.
    Notons tout de même que le 1.9 TDI est toujours disponible en Belgique, où le bloc 2.0l et ses 140 chevaux se voit plus lourdement taxé (la limite est à 136 chevaux).[/justify]


    [justify]Une fois en route, l’auto étonne. L’insonorisation a été soignée et les suspensions filtrent parfaitement les aspérités du bitume et assurent un confort tout à fait flatteur aux occupants.
    Malgré son gabarit plutôt imposant, l’auto se montre plutôt maniable et ne rechigne pas à enchaîner les courbes du parcours vallonné de notre essai, qu’elle combine à un comportement vraiment très sain malgré les revêtements rendus très gras par le brouillard et l’humidité ambiants. Au final, derrière le volant, on a d’ailleurs pas le sentiment d’être dans une si grande auto.

    Les 2.0 TDI, à injecteurs-pompes toujours pour le 140 et Common Rail pour le 170, qui assureront à coup sur l’immense partie des ventes chez nous, s’en sortent bien entendu avec brio, mais la véritable surprise de cet essai vient du 1.4 TSI et de ses 125 chevaux. Car, si de prime abord, un si petit moteur dans un break de près de 5 mètres de long peut sembler suicidaire, force est de reconnaître que celui-ci s’en sort avec les honneurs. Bien sur, il confère à la Superb Combi un comportement plutôt placide, mais ne démérite jamais lorsqu’il faut emmener les 1.504 kilos de l’auto, même s’il vaudra mieux rétrograder d’un rapport avant d’attaquer un virage de manière à rester au dessus des 1.800 tr/min.
    Sur autoroute, il reste alerte et offre des reprises tout à fait correctes même en sixième, tandis que sur nationale, il se fait volontiers oublier grâce à son silence de fonctionnement.
    Un très bel achat donc, si vous n’êtes pas un gros rouleur et que vous ne prévoyez pas de transporter de commode en chêne massif toutes les semaines.

    La Superb Combi sera facturée environ 1.500 euros de plus que la berline, ce qui nous positionne cette 1.4 TSI à 23.400 euros.[/justify]
     

    Fichiers attachés:

    Tags:
  2. Publicité Annonceurs

  3. philicap

    philicap Modérateur

    Re : Essai Skoda Superb Combi

    Ouai, plutôt séduisant ce break ! -:lov1:- -:lov1:-
    Quite à prendre le TDI, autant acheter le TDI 170 pour son CR plus linéaire et mieux conçu ! ;) ;) ;)
     
  4. Re : Essai Skoda Superb Combi

    ah depuis le temps que je l'attends, quand je devrais changer pour plus grand, je prendrai cette voiture, reste qu'a attendre les 1er d'occasions, d'ici 1an ou 2.
    Je l'aurai un jour, je l'aurai.
     
  5. Re : Essai Skoda Superb Combi

    j'ai vu l'essai ce matin dans Turbo,pas mal du tout et cette finition :D :D
    Belle voiture ;)
     
  6. slinouille

    slinouille Administrateur Membre du personnel

    Marque:
    Volkswagen
    Modèle:
    Tiguan
    Date:
    12/2009
    Kilométrage:
    120000
    Code Moteur:
    CFFB
    Puissance:
    140
    Re : Essai Skoda Superb Combi

    Oui je suis bien d'accord, cette voiture a vraiment beaucoup de charme et pour un prix certainement assez concurrentiel

    A suivre !
     
  7. Re : Essai Skoda Superb Combi

    Je suis passé hier à la concession car il est temps pour moi de changer mon octavia combi 130. Ils ne l'auront pas en concession avant mi janvier et ils n'ont aucune info officielle de tarif, options...
     
  8. Re : Essai Skoda Superb Combi

    Waw !!!

    SUBLISSIME !

    Mon père était dailleur déçu quand il a acheté l'A6 qu'une skoda break de cet envergure n'existe pas ... bon... on va la garder quand même l'A6, lol !

    Mais c'est clair qu'elle concurence l'A6/Passat en break, pour ... bien quelques milliers d'euros en moins ! (10 au moins !)

    J'aime ! lol
     
  9. Alex

    Alex Modérateur

    Marque:
    Audi
    Modèle:
    A6 avant 3.0 TDI 204cv QUATTRO AVUS
    Date:
    06/2012
    Kilométrage:
    132000
    Code Moteur:
    XXX
    Puissance:
    204
    Re : Essai Skoda Superb Combi

    salut,
    oui, elle est superb(e) :D
    j'adore l'interieur (tableau de bord/contreportes)
    il reste juste a skoda à changer/restyler le logo de la marque... parceque ce macaron vert.... est encore un peu trop "tcheque"...
    @+ alex
     
  10. philicap

    philicap Modérateur

    Re : Essai Skoda Superb Combi

    Finalement, le seul défaut de cette tchèque est l'insonorisation à bord, qui lui faire perdre une longueur sur la Passat. :D
    Sinon, l'espace intérieur, pour ma part, c'est un argument de choc ! Belle voiture bien conçue ... -:lov1:- -:lov1:- -:lov1:-
     
  11. Re : Re : Essai Skoda Superb Combi

    Défaut d'insonorisation.... je crois rêver... lol
    La Superb avec motorisation 140 cv, c'est vrai que les injecteurs pompes sont un peu bruyants mais en version 170 cv common rail, ce n'est que du bonheur niveau bruit. Je parle en connaissance de cause puisque j'en ai une et c'est d'ailleurs l'une des raisons qui m'a fait prendre le moteur 170 cv.

    Et si l'on compare le prix d'une Passat et d'une Superb de caractéristiques équivalentes... ce sont 10000 à 15000 € de différence, alors même en admettant que la Superb soit légèrement plus bruyante, ce que je réfute, je choisis Skoda.
     
  12. Publicité Annonceurs

Partager cette page

Chargement...